Jean-Paul Gaillard

in revue Thérapie familiale. Editions Médecine et Hygiène. Genève, vol. 24 n° 1- 2002.

Résumé : récit d'une thérapie brève, en forme de danse d'évitement autour d'un événement traumatique sous amnésie, articulée autour des concepts systémiques de réducteur de complexité et de générateur de complication.

Mots clés : thérapie brève - clôture opérationnelle - auto-organisation - traumatisme - double contingence - réducteur de complexité - confiance - générateur de complication - défiance - viol - réalité.

Summary : account of a brief therapy, which involves avoidance of a traumatic event with amnesia. The discussion is linked with the systemic concepts of complexity reducer and complication generator.

Key words : brief therapy – operating closing – auto-organisation – traumatism - double contingency – complexity reducer - trust – complication generator - distrust – rape – reality.

Resumen : relato de une breve terapia en forma de danza de evitacion entorno a un acontecimiento traumatico en estado de amnesia, articulado entorno a conceptos systemicos de reductores de complejidad y genetores de complicacion.

Palabras claves : breve terapia – cierre operational - auto-organizacion – traumatismo – contingencia doble – reductor de complejidad – confianza – genetor de complicacion – desconfianza – violacion – realidad.

Nous proposons ici de larges extraits d'une thérapie systémique individuelle étroitement articulée sur deux concepts clés de l'approche systémique : les concepts de clôture opérationnelle et d'auto-organisation, et sur deux outils théorico-pratiques que nous élaborons actuellement : réducteurs de complexité et générateurs de complication.

Les modèles : de la métaphore à la traduction.

La seconde cybernétique, avec Heinz Von Foerster, s'est fondée sur un modèle biologique : le modèle autopoïétique (Maturana, Varela, Uribe 1974), qui place la notion de clôture au centre des processus générateurs de complexification du vivant : pas d'auto-organisation possible sans clôture, pas de complexification possible sans auto-organisation.

Ce concept de clôture reste cependant un objet a priori peu aisé à manier ; de fait, nous entendons encore couramment parler d'ouverture du système (famille) comme d'un état souhaitable et de fermeture du système (famille) comme d'un état dommageable.

Il est vrai que les premières métaphores (et non pas des modélisations) tentées par les thérapeutes systémiciens ont pris pour sources des modèles physicalistes, en particulier autour du concept d'entropie. Nous oublions trop facilement que les systèmes ouverts dont il était alors question sont des machines thermodynamiques simples, pas vraiment des systèmes au sens où, s'il y a échange de matière, il n'y a pas auto-organisation. Quant aux systèmes fermés, ce ne sont que des machines thermodynamiques triviales sans échange de matière, qui obéissent effectivement à la loi d'entropie.

Ces métaphores thermodynamiques dans l'approche systémique datent des débuts de la première cybernétique : la belle époque où nous pensions pouvoir instruire les familles du haut de nos connaissances ; Von Foerster, en initiant la seconde cybernétique, s'est détourné des modèles thermodynamiques pour se fonder sur un modèle biologique, dont l'un des nombreux avantages est de nous arracher aux approximations métaphoriques et d'autoriser un travail beaucoup plus fin de modélisation (Le Moigne 2002) et de traduction (Latour, Calon 1990).

Autour des années quatre-vingt, le modèle autopoïétique (Varela - Maturana) et le modèle de l'organisation par le bruit (Atlan), ont connu de brèves heures de gloire dans les rangs des praticiens et théoriciens de la thérapie systémique, puis semblent être tombés dans un relatif oubli, passant du statut de référence potentielle à celui de référence de principe, sans avoir connu celui de référence concrètement exploitée. Pendant ce temps, Niklas Luhmann, considérable juriste et sociologue allemand, posant le constat d'une insuffisance des modèles en usage pour saisir la complexification croissante de nos mondes, révolutionnait l'approche sociologique des systèmes sociaux en s'appuyant sur le modèle autopoïétique.

Nous avons posé le même constat que Luhmann et, depuis une quinzaine d'années, la brève mode des années quatre-vingt est restée pour nous une ligne de recherche (Gaillard 1993 à 2000). Nous pensons effectivement que la complexité du vivant mérite mieux et plus que l'appui de modèles réductionnistes et de logiques linéaires, incapables de rendre compte des jeux complexes d'interactions, de compétitions et de hiérarchisations propres au vivant.

Sites de recherche et réflexion systémique à consulter régulièrement :

IS3G

L’Institut Systémique 3ième Génération s’est donné pour tâche de former les thérapeutes du 21ième siècle, capables d’aborder les changements radicaux d’ores et déjà visibles dans les fonctionnements familiaux, institutionnels et individuels, liés à la mutation sociétale en cours. L’IS3G offre une formation longue à qui souhaite acquérir une formation complète de thérapeute systémicien. Il est basé à Strasbourg, mais intervient dans toutes les villes rassemblant un groupe de postulants de dix personnes au moins.
les journées d'étude et les formations, sur : www.frieh-bungert.fr

MCX-APC

Le réseau « Intelligence de la Complexité » est soutenu et organisé par deux associations-sœurs : l’Association Européenne pour la Modélisation de la Complexité (MCX) et l’Association pour la Pensée Complexe (APC), toutes deux présidées par deux complices de toujours : le Pr. Jean-Louis LE MOIGNE pour la première et le Pr. Edgar MORIN pour la seconde, deux références mondialement incontestées dans les registres de la pensée complexe.
Le site web MCX est une véritable mine d’or en matière de références bibliographiques. En outre, MCX-APC organise chaque année un Grand Débat réunissant les chercheurs les plus innovants en la matière : vous disposez dans ce site d’un échantillon vidéo de ces Grands Débats (MCX GRAND DEBAT 2006).

IDRES

L’IDRES, créé et animé par Jacques BEAUJEAN, est un site dédié aux praticiens de la systémique, thérapeutes, mais aussi tous les travailleurs sociaux concernés par cette approche. Sa particularité et son extrême richesse tient à ce qu’il offre une énorme quantité d’articles in extenso et qu’il est un site wiki totalement interactif. A visiter régulièrement, donc. L’IDRES, basée à Liège (Belgique), est aussi un institut de formation à l’adresse de qui souhaite acquérir une formation complète de thérapeute systémicien.

SICS

La Société Internationale des Conseillers de Synthèse, crée et animée par Armand BRAUN, offre un site de prospective et de réflexion économico-sociétale de grande valeur. Le site SICS dispose d’une riche bibliothèque, à consulter régulièrement.

 

Projet d'établissement 2002 du CNRS français :

"S'attacher à la complexité (…) c'est reconnaître que la modélisation se construit comme un point de vue pris sur le réel, à partir duquel un travail de mise en ordre, partiel et Ccntinuellement remaniable, peut être mis en œuvre"